Editorial mai 2018

Mesdames et messieurs, chers collègues,

chers bénéficiaires,

Il a fallu plus de six mois d’échanges, de discussions,

de rapports de force entre les fédérations

syndicales représentatives, les

employeurs et les pouvoirs publics, pour

obtenir – à l’arraché –, la veille de l’investiture

du nouveau président de la République,

la parution d’un décret modifiant

l’article 25 du statut national et actant la pérennisation

des Activités Sociales de l’énergie.

Cette étape est une réaffirmation incontestable

de notre modèle, un modèle unique

dans le droit français :

– géré par et pour les électriciens et gaziers ;

– actifs et inactifs ;

– à partir d’un financement basé sur l’activité

et la création de richesse par les salariés.

Nous pouvons être fiers de l’engagement

des électriciens et gaziers, de la mobilisation

de l’ensemble des acteurs des Activités

Sociales, de la persévérance et de la fermeté

de nos représentants syndicaux pour défendre

cet outil au service de tous ! Aujourd’hui,

notre financement est stabilisé

mais la bataille n’est pas terminée !

Les évolutions de notre société, de nos bénéficiaires,

des Industries électriques et gazières

doivent sans cesse nous inciter à faire

preuve d’innovation, d’imagination, de

créativité.

Tout comme pour la gamme d’offres des

Activités Sociales, nous devons repenser

nos relations, nos modes de communication,

d’échange et de partage avec les

agents, actifs et inactifs. Aujourd’hui, leur

vie quotidienne a changé : c’est, bien souvent,

à travers l’information digitale qu’ils

communiquent le plus. Les bénéficiaires attendent

donc légitimement de leurs Activités

Sociales qu’elles leur permettent plus

d’interactions, une plus grande simplicité

d’accès et d’utilisation à l’offre desActivités

Sociales, quand et où ils le souhaitent.

Maintenir la proximité est et restera une

priorité pour les CMCAS. Pour autant, ces

évolutions digitales ne doivent pas se produire

au détriment de ce qui nous caractérise,

de nos valeurs et de ce que nous

portons depuis soixante-dix ans.

Nous avons toujours valorisé les contacts

humains entre les bénéficiaires et les acteurs

des Activités Sociales pour promouvoir les

offres proposées.Après des années de résistance,

des années à défendre notre modèle,

nous devons maintenant partir à la rencontre,

à la découverte de nos bénéficiaires,

renforcer leur connaissance de notre offre.

L’année 2018 s’annonce donc comme une

année de « conquêtes », une année d’actions

orientées au plus près de nos bénéficiaire !

En cela, plus que jamais, je crois que nous

avons le devoir de continuer à innover, à

imaginer, à rêver les Activités Sociales de

demain.

Et pour les réaliser, nous devons nous mobiliser,

travailler ensemble, dans le respect

des valeurs et l’engagement qui nous caractérisent

! Ce rêve, ce voeu, c’est celui que

je formule pour ma mandature, pour les Activités

Sociales, pour l’ensemble de ses acteurs,

pour vous, pour nous !

Le festival d’Energie de SOULAC 2018

concrétise ce rêve, 10 bâtisseurs

et 30 festivaliers

nous représentera pour

cette grande fraternité

entre les CMCAS et CCAS

des IEG du 13 au 20mai.

 

Pierre Blezes,

Président de la CMCAS

 
Conditions Générales d'Utilisation | © 2020 CMCAS de Martinique

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?